mercredi 5 juin 2013

Avant que la danse ne passe au premier plan


Il y eut l'enfance, la plume et la danse,

....l'adolescence et le mal être

.......les réussites voulues par le "parti ": le Bac C avec la super mention qui va avec bien avec, la grande école de commerce ( l'ESSEC), un début de carrière chez les numéros 1 du monde bancaire (SG), puis de l'audit (KPMG)...

Puis le début du pétillement avec les rencontres qui ouvrent les portes de l'écrit en devenant journaliste (Option Finance), et de l'artistique...au travers du théâtre (Cours Florent, cours Simon, cours JL Cochet), du chant (AICOM), des arts plastiques ( SARL Catherine Diane aujourd'hui fermée) , et de la danse...

....Et enfin l'accident qui met un terme à l'hésitation constante ( j'y vais ou j'y vais pas ?) ouvre encore plus large l'avenir et donne l'audace nécessaire pour renouer avec ce qui est le plus important pour moi, à savoir la danse, comme manifestation la plus aboutie de la connexion corps et esprit, dans toutes ses nuances. Alors je danse...